Changement de cap

Attendez, que je compte le nombre de semaines… ouf. Ok, ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé! Remettons-nous donc au parfum et zieutons un peu ce qui est advenu depuis la fin février… :)

La suite et fin du trimestre d’hiver s’est déroulée comme on s’y attendait: par des activités annuelles cycliques… et réussies! On a participé à la finale régionale de l’Expo-Sciences Hydro-Québec à l’école Charles-Gravel, du 25 au 27 mars dernier. Encore une fois, la conception de jeux vidéo et les sciences fondamentales étaient à l’honneur! Tout plein de visiteurs, des étudiants enthousiastes et une équipe du tonnerre :)

Aussi, on a poursuivi les visites scolaires, notamment avec la venue, pour une 4e année consécutive, de 125 élèves de 3e et 4e secondaire de la Polyvalente des Quatre-Vents à l’UQAC le lundi 28 mars. Une fois de plus, une ça été une visite à grand déploiement, qui a comblé autant les élèves que les professeurs accompagnateurs. On se revoit donc l’an prochain? :) Ensuite, il y a eu… mais un instant…

Depuis le début, je dis « on »… « On » inclut-il ou exclut-il la personne qui parle? On = une équipe, solide et dynamique, avec qui je n’aurais pas pu mener à terme tous ces projets à cette période charnière du trimestre. J’ai eu besoin de cette équipe cette année, plus que toute autre. C’est qu’encore une fois, j’ai eu la curieuse idée de tomber malade, cette fois en plein lors de la semaine de l’Expo-Sciences. Pas une pierre au rein ce coup-ci (qui avait « eu lieu » avant le Festival des Fous de la Science en 2010 et qui avait nécessité que tout le monde travaille d’arrache-pied pour prendre le relais!), mais quelque chose de plus subtil… soit une péri-myocardite. Un virus logé dans l’enveloppe du coeur et du muscle cardiaque. Ouh, ça fait réfléchir, je vous le garantis. Surtout quand on est hospitalisée pendant 3 jours en cardiologie à l’âge de 34 ans, dans la même chambre que des gens plus âgés et en pire condition que soi. La grosse équipe médicale qui s’est penché sur mon cas n’a pas pu trouver l’origine de ce virus, qui a nécessité 3 semaines de congé forcé à la maison… tout comme l’an dernier. J’habite près de l’hôpital depuis 11 ans, pour moi, c’est le temps que je déménage : les bobos me courrent après!

Les bons mots, les ordonnances de repos, les fleurs livrées à l’hôpital par un étudiant ambassadeur (et ancien blogueur!) et les visites m’ont fait terriblement chaud au coeur… qui en avait bien besoin :) Donc, (en plus de ma famille proche et mon chum) un merci spécial aux deux Carolines, à Patricia, François, Marilou, Hugo, Valérie, Ginette et les autres… Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre, mais les changements (dans ma vie) et les activités (au travail) n’ont pas cessé pour autant. On a poursuivi entre autres avec la Collation des Grades (qui a eu lieu de 30 avril dernier et lors de laquelle certains étudiants que je connais depuis leur arrivée à l’UQAC ont obtenu leur diplôme! http://www.uqac.ca/collationdesgrades/), la Journée d’accueil et d’inscription des nouveaux admis (vendredi le 20 mai dernier), la 2e édition du Festival des Fous de la Science (du 27 au 29 mai http://www.fousdelascience.com/), le Festival Eurêka, etc…

Donc, un congé maladie en fin mars, un déménagement prévu à la mi-juin dans une petite maison, l’achat d’une nouvelle voiture depuis lundi dernier (moi qui était à pied depuis 11 ans!)… Qu’est-ce qu’on pourrait rajouter? Un changement de poste, tant qu’à faire? :) Hé oui… Je vais effectuer du 8 août 2011 au 12 février 2012 un remplacement comme responsable de la Vie étudiante de l’UQAC, où j’ai travaillé en 2005. Je retourne à l’endroit où j’ai débuté aux SAE! Ce qui veut dire, pas de tournée pour moi l’automne prochain! Je reste sur le campus, à travailler près de mon équipe, avec les étudiants, dans un milieu toujours aussi vivant. Comme je me sens à l’idée de ne pas revoir les tourneux et tourneuses à la mi-septembre? J’avoue que je fais un peu de déni :) Je suis heureuse de ma décision, de cette autre nouveauté, mais je sais que j’aurai le coeur gros de changer de bureau… et de ne pas repartir pour un tour de la Gaspésie en septembre pour aller retrouver en tournée des gens que j’aime et qui sont devenus de vrais amis. En attendant, on se verra au congrès de l’AQISEP, qui aura lieu en juin à Chicoutimi!

Je vous laisse, sans suggestion musicale mais plutôt une pensée toute trouvée… « Il n’existe rien de constant si n’est le changement. » – Bouddha

Justine

Ce contenu a été publié dans Information universitaire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − quatre =