Le Québec vu du ciel

L'équipe du vol nolisé 2010Mon titre d’article était déjà choisi (merci Yann Arthus-Bertrand pour l’idée), que je n’avais pas encore terminé ma semaine de vol nolisé… Le défi reste là par contre: comment relater en un texte court les innombrables péripéties du vol de cette année?

L’an dernier, dans le texte « La Côte-Nord dans la brume« , je vous avais parlé de mon périple en voiture jusqu’à Sept-Îles où, bon an mal an, on se rend pour la tournée universitaire. Mais voilà que cette année, l’UQAC participait au vol nolisé (comme ça arrive aux deux ans) : un sorte de semaine complètement folle, où on visite 8 collèges en 5 jours (parfois deux par jour), en se déplaçant dans un petit avion 10 places. Au programme: les Iles-de-la-Madeleine, Sept-Îles, Baie-Comeau, Rouyn, Amos, Val-d’Or et Mont-Laurier. Le tout avec 2 pilotes qui nous faisaient sentir pas mal VIP. Oui, oui, comme des stars de cinéma, rien de moins :) Quoi qu’on se sent plus ou moins star quand on tombe sur des poches d’air entre les Îles-de-la-Madeleine et Sept-Îles ou quand on doit faire un vol d’avion entre Rouyn et Amos et Val-d’Or dans la même journée (et visiter les collèges de Rouyn et d’Amos… en avion, toujours dans la même journée :) Le vol nolisé, ça reste fatiguant, mais cette année, je sais pas pourquoi, il y avait quelque chose de différent… :)

Premièrement, c’est qu’on était 8 filles de 8 universités différentes. Certaines en étaient à leur premier vol nolisé, d’autres étaient de vieilles « routières » (juste moi, c’était mon 3e). En cours de semaine, des représentants d’autre universités se sont joint à nous pour certains collèges et à la toute fin de la semaine, nous avons accueilli une 9e collègue, le temps de 2 vols. Qui a déjà dit que c’était difficile de voyager avec des filles? Je vous le dis, jamais je n’ai vu une telle cohésion entre les membres d’une équipe féminine (dont certaines ne se connaissaient pas du tout!)… vouées, tout de même, à se côtoyer pratiquement 18 heures sur 24, pendant une semaine! Moi, je serai prête à repartir avec elles, fous rire et petits bonheurs inclus!

L’autre particularité du vol 2010… c’est qu’il débutait le lendemain de mon anniversaire. Donc, le samedi, jour de mes 34 ans (hé oui), j’ai dû monter à Montréal, afin d’arriver tôt le dimanche matin à Dorval et embarquer dans ce qui allait être notre moyen de transport ailé pour la semaine (et immatriculé C-FOGY). Très à propos :)

J’ai laissé mon coeur un peu triste à la maison… sans me douter par contre qu’à tous les jours de la semaine, ma fête allait être soulignée d’une manière ou d’une autre, par des filles au coeur grand comme le ciel :) Des banderoles de « Bonne fête » dans l’avion, petits chapeaux pointus colorés, chants de « Bonne fête » à tout moment pendant ces 6 jours (et même accompagnés par une accordéoniste, dans un café des Îles-de-la-Madeleine!)… et le clou de la semaine: en revenant dans ma chambre à Val-d’Or, j’ai découvert ma chambre remplie de ballounes et de guirlandes. Toute un complot de la part des filles. Ça en fait de l’amour offert, en une semaine! Je n’avais jamais vécu ça de ma vie!

Les pilotes n’ont pas été en reste: nous chantions de bon coeur aux décollages et aux atterrissages (même les tours de contrôle pouvaient parfois nous entendre… et applaudissaient nos performances, même un peu « fausses » :), nous leur avons joué quelques tours… et sans doute qu’on leur a fait vivre une semaine dont ils vont se rappeller longtemps.

Le seul bémol à ma semaine, où on a rencontré tout plein d’étudiants, été accueillis comme des reines et visité le Québec d’un bout à l’autre? En arrivant le vendredi soir à l’aéroport, j’ai constaté que ma UQAC-mobile avait une crevaison :( J’apprendrai le soir même qu’il y avait une pièce de métal enfoncée dans un de mes pneus neufs. Le chum d’une collègue a pris la situation bien en main, j’ai pu profiter d’une soirée tranquille avec mon frère et ma soeur dans la métropôle, mais j’ai quand même dû reporter de quelques heures mon retour pour Chicoutimi le lendemain matin.

Quelle semaine mouvementée!

Un dernier mot sur mon équipe (les filles se reconnaitront): les 2 Isabelle, July et Sarah (les nouvelles), Jacinthe, Audrey, Lisa… et Anne-Marie en toute fin de parcours. Je vous remercie pour cette semaine magnifique, les filles. Je n’ai jamais autant ri… et été autant fêtée de toute ma vie. « C’est trop d’amour », alors faut en redistribuer!

Pour poursuivre avec ma petite tradition, voici quelques suggestions musicales pour un vol nolisé à 8 filles:

– « Poussé par le vent » (Éric Lapointe) et toutes ses variantes :)

– « I feel loved » (Donna Summer), avec un medley des années 70

– « Minuit Chrétiens » (chant populaire): un classique depuis le vol nolisé 2006 (où il y avait des hommes avec de bonnes voix)

– Toute une série de chansons à répondre, nourries par votre imagination

D’autres nouvelles bientôt!

Justine, toujours sur la route!

Ce contenu a été publié dans Tournée universitaire 2010-2011, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + neuf =