Retour vers le futur

Décidément, mes billets sur ce blogue auront été ponctués de grands silences dans les dernières années, laissant plutôt la place aux textes des étudiants uqaciens qui parlent de leurs aventures, de leurs inquiétudes, de leurs réussites, de leurs amibitions, de leurs projets. Bref, de tout ce qui fait qu’une expérience étudiante est palpitante et enrichissante. Car, si vous avez suivi le fil de leurs publications sur le blogue, vous avez dû constater qu’ils en ont encore pas mal à raconter!

En Tournée admission au Cégep de Chicoutimi

En Tournée admission au Cégep de Chicoutimi

Je suis de retour, donc, depuis le 11 janvier 2016 sur ma chaise d’agente de recrutement, dans un nouveau bureau, tout vitré, dans le milieu de notre secteur rénové. De retour de plus d’une année passée à voir grandir mon 2e petit garçon, un coco tout plein d’énergie et de bonne humeur. De retour vers le futur, oui, car les bouleversements ont été nombreux dans le secteur depuis 2 ans, faisant en sorte que de nombreux projets ont pris des formes différentes, ont été améliorés ou mis en suspens. Mais il y a de choses qui ne changent pas: Tournée admission, visites sur mesure, finale régionale de l’Expo-Sciences Hydro-Québec, du Festival des Fous de la science, Journée d’accueil et d’inscription des nouveaux admis pour le trimestre d’automne 2016… Pourquoi on changerait une formule gagnante? :)

Nous en sommes aussi à mettre sur pied divers projets : offre de conférences et d’ateliers dans les écoles secondaires et les cégeps, participation à la Tempête des sciences du Cégep Garneau (sous la présidence cette année de Pierre Lavoie), première participation (pour moi!) au Colloque des SAE… Encore une fois, ça bouge.

De retour vers le futur, aussi, parce qu’à travailler avec des « jeunes » (quoique je ne sois pas si vieille!), on ne peut que rester dynamique, se projeter dans l’avenir, veiller à offrir ce qu’il y a de mieux à ceux qui veulent entreprendre et mener à bien leurs études chez nous, que ce soit par des visites personnalisées ou avec des services sur mesure.

Ça fera 10 ans en septembre que j’occupe ce poste, déjà. Avec près de 85 000 km parcourus au volant de la UQAC-mobile pour parler de mon alma mater, deux congés de maternité, un remplacement à la Vie étudiante, des déménagements de bureau, des mouvements dans les services… je me rends compte qu’on ne fait que ça, regarder vers le futur.

Publié dans Au-delà de "la route", UQAC | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Petit train va loin…

Il y a de ces projets grandioses qu’on laisse mijoter longtemps avant de révéler au grand jour. D’autres qu’on met en action rapidement, à la surprise de tout le monde. Il y a de ceux qu’on espère finir par voir aboutir… (comme celui que j’ai de partir en-voyage-en-avion avec mon chum. On a failli, une fois de plus, mais bon après un voyage dans le Sud annulé pour des raisons de santé à l’hiver 2011, on a à nouveau manqué notre coup pour partir à la relâche. Mais on finira bien par se reprendre…!).

ClavierEt il y a de ces projets qu’on affectionne, qu’on prend à coeur, qu’on démarre sans trop d’idées préconçues, qu’on espère voir grandir et prendre son envol… et ce petit projet de blogue des étudiants de l’UQAC en est un de genre-là. Mon blogue à moi a été silencieux cette année (mais les visites scolaires et personnalisées, les salons, les tournées universitaires et admission m’ont tenue grandement occupée), mais celui des étudiants a fourmillé sans arrêt depuis l’automne dernier. De nouveaux visages mettant en lumière plusieurs de nos programmes (physiothérapie, science politique, linguistique et langue française, langues modernes, intervention plein air, études littéraires françaises), de beaux retours (comme celui de Hugo, à présent étudiant à la Maîtrise en informatique), une toute nouvelle plateforme… et même d’autres surprises à venir.

Laissez-vous guider par les écrits de nos étudiants, par leurs découvertes et par leur enthousiasme contagieux! Plaisir garanti 😉

Publié dans Autres blogues de l'UQAC | Laisser un commentaire

« Heureux qui, comme Ulysse… »

 

Plus de 7500 Km. Voilà ce que j’ai parcouru au volant de la UQAC-mobile, depuis la mi-septembre 2013. En plus, je n’ai pas été aussi assidue sur mon blogue que je ne l’aurais voulu, compensant mon silence par la prise de photo quasi-frénétique d’à peu près tout ce que j’ai vu depuis le début de mes pérégrinations. La route a été riche en images à saisir: bornes fontaines colorées du village de New Carlisle en Gaspésie (ouh! qu’il a fait mauvais cette année dans la péninsule!); golfe du St-Laurent d’automne, mécontent comme un dragon qu’on aurait réveillé d’un profond sommeil; phares silencieux, comme de grands pointillés placés des deux côtés du fleuve; girouettes amusantes, piquées sur les pelouses des maisons de tout un village sur la Côte-Nord; repas de fruits de mer, de crêpes fruitées, de sushis et autres délices savourés dans les hôtels et les restos; voiliers d’oies blanches et d’outardes qu’on a envie de suivre alors l’hiver s’obstine à cogner à notre porte; rues vibrantes de la métropole ou de la capitale nationale…

On s’attarde à la poésie de certains paysages ou au cadrage d’une photo, on ne voit presque plus les semaines qui filent à une vitesse folle… car des activités, en plus de la tournée dans 25 cégeps et centres d’études (à date), il y en a eu! En voici un aperçu:

– le vendredi 6 septembre dernier, nous avons accueilli, comme à chaque année, les professionnels de l’information scolaire pour une journée d’information à l’UQAC. Nouveautés dans les programmes, rencontres avec les gens du Décanat et du Bureau du registraire, période d’échanges… un incontournable.

– fin septembre, participation au Colloque Dialogue Collèges/Universités, au Centre de villégiature Jouvence à Orford. Il s’agit d’un colloque bi-annuel (voir ici la programmation 2013 sur le site de l’ACOC) réunissant les professionnels de l’info scolaire des cégeps et des universités québécoises (j’avais parlé de ma participation à l’édition 2009 dans un post précédent). Outre le site magnifique où nous nous trouvions, les ateliers (dont la présentation de nos nouveautés universitaires sous la forme d’un « speed-dating »!) et les conférences ont été fort intéressants.

– mi-octobre, comme à chaque année, on plonge dans l’événement Zig Zag (Jessica peut d’ailleurs vous en jaser sur le blogue UQAC). Succès qui ne se dément pas, pour sa 6e édition, le premier salon orientant au Québec a accueilli près de 6000 étudiants des écoles secondaires et cégeps de la région.  La semaine suivante, on prenait la direction de Québec pour participer le Salon Carrières Formation de Québec qui avait lieu au Centre des foires.

– mi-novembre, nous avons participé au Salon Explor’Action au Centre Mario-Tremblay d’Alma: comme pour Zig Zag, nous avions près d’une vingtaine de kiosques animés par une équipe étudiante du tonnerre.

– le samedi 16 novembre suivant, c’était les portes ouvertes de l’UQAC: je n’ai pas le choix de le dire, c’est une belle joie de voir sur le campus certains étudiants rencontrés en tournée :) Certains venaient de la Gaspésie, du Bas-St-Laurent, de la Beauce, de Québec, de la Côte-Nord et j’en passe!

J’oublie aussi les visites scolaires en informatique, les visites personnalisées en intervention plein air, les activités dans les écoles secondaires sur les thèmes de l’ingénierie, l’accueil de nouveaux blogueurs dans notre équipe (Jean-Philippe en plein air et Philippe en physiothérapie), le recrutement d’étudiants ambassadeurs…

Oui, j’ai été silencieuse sur cette plateforme-ci, mais depuis septembre, ma tête a fourmillé d’idées, de paysages, de projets, de conversations enrichissantes, de contacts à faire, de sourires… Quand l’hiver nous frappe comme ce matin (tout est blanc dehors!), cela veut dire que la tournée tire à sa fin. En effet, il ne me reste qu’un voyage à Montréal. Plus que quelques jours pour tenter de profiter (encore) de chaque petit événement, de chaque rencontre, tout en continuant de songer (faut que je l’avoue!) à mon fils, qui a tellement grandit cet automne, qui est resté à la maison avec son papa pendant que maman était sur la route. Merci à mon chum d’avoir tenu le phare… et merci aussi à mon Coco d’avoir attendu que je revienne de tournée pour que j’assiste en personne à ses premiers pas, effectués sans l’aide de personne! :) Ç’aurait été bien trop dommage que je zieute ça par le biais de Facetime, non?

Le fil d’arrivée est tout près! On y va?

Justine

Publié dans Information universitaire, Tournée universitaire 2013-2014, UQAC | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« I’ll be back », comme disait l’autre ;)

Après un très long silence, voilà que je remue à nouveau ce blogue qui commençait à sérieusement s’empoussiérer… Tentons notre chance… « Sur la route » qui reprend vie? Mais en quel honneur? 😉 Elle doit en avoir, des choses à raconter, depuis tout ce temps! Et c’est à se demander par quoi je pourrais bien commencer, question de faire une mise à jour en bonne et dûe forme.

Alors voilà, vous me voyez donc de retour comme agente de recrutement, après quelques « changements de cap ». Mon dernier post remonte à il y a de cela plus de deux ans et parlait des nouveaux défis que j’allais avoir à relever pendant le remplacement de six mois (d’août 2011 à la fin janvier 2012) que je m’apprêtais à faire comme responsable de la Vie étudiante de l’UQAC. Une fois cette belle demie-année passée, je suis retournée à mon poste d’agente de recrutement en février 2012, mais pas pour longtemps puisque je devais à nouveau quitter mon siège en juin suivant, afin d’entamer mon plus beau et grand défi: celui de devenir maman! En effet, un adorable petit bonhomme est arrivé dans notre vie il y a un peu plus de 14 mois. J’ai donc passé une année de congé exceptionnelle à regarder grandir mon Coco, suivie par un retour (que j’ai qualifié en riant de « progressif ») de 5 semaines au boulot en juin dernier, avant de repartir pour un beau mois de vacances… et de retomber en août dans « le vrai », soit le début d’une nouvelle année scolaire à l’UQAC. Et qui dit rentrée d’automne dit, bien entendu, nouveaux étudiants, salons, activités et… tournée universitaire!

Toute chose étant en constante évolution, mon poste d’agente de recrutement va évoluer également: la tournée a été allégée cette année, mais ce temps « libre » (et moins « sur la route » sera remplacé par plein de nouveaux projets de développement. Je vous donnerai d’ici peu un aperçu de mon automne, qui débutera comme d’hab’ par une semaine Gaspésie :)

Mais je me pose la question, alors que ma valise rouge n’est pas encore sortie: comment pourrai-je laisser mes deux coeurs à la maison pendant que je sillonnerai les routes du Québec?…

 

C’est à suivre.

Le décompte est commencé.

Dans un peu plus de trois semaines, je reprendrai du service derrière le volant de la UQAC-mobile…

 

Publié dans Au-delà de "la route", Sujets variés, Tournée universitaire 2013-2014 | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Changement de cap

Attendez, que je compte le nombre de semaines… ouf. Ok, ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé! Remettons-nous donc au parfum et zieutons un peu ce qui est advenu depuis la fin février… :)

La suite et fin du trimestre d’hiver s’est déroulée comme on s’y attendait: par des activités annuelles cycliques… et réussies! On a participé à la finale régionale de l’Expo-Sciences Hydro-Québec à l’école Charles-Gravel, du 25 au 27 mars dernier. Encore une fois, la conception de jeux vidéo et les sciences fondamentales étaient à l’honneur! Tout plein de visiteurs, des étudiants enthousiastes et une équipe du tonnerre :)

Aussi, on a poursuivi les visites scolaires, notamment avec la venue, pour une 4e année consécutive, de 125 élèves de 3e et 4e secondaire de la Polyvalente des Quatre-Vents à l’UQAC le lundi 28 mars. Une fois de plus, une ça été une visite à grand déploiement, qui a comblé autant les élèves que les professeurs accompagnateurs. On se revoit donc l’an prochain? :) Ensuite, il y a eu… mais un instant…

Depuis le début, je dis « on »… « On » inclut-il ou exclut-il la personne qui parle? On = une équipe, solide et dynamique, avec qui je n’aurais pas pu mener à terme tous ces projets à cette période charnière du trimestre. J’ai eu besoin de cette équipe cette année, plus que toute autre. C’est qu’encore une fois, j’ai eu la curieuse idée de tomber malade, cette fois en plein lors de la semaine de l’Expo-Sciences. Pas une pierre au rein ce coup-ci (qui avait « eu lieu » avant le Festival des Fous de la Science en 2010 et qui avait nécessité que tout le monde travaille d’arrache-pied pour prendre le relais!), mais quelque chose de plus subtil… soit une péri-myocardite. Un virus logé dans l’enveloppe du coeur et du muscle cardiaque. Ouh, ça fait réfléchir, je vous le garantis. Surtout quand on est hospitalisée pendant 3 jours en cardiologie à l’âge de 34 ans, dans la même chambre que des gens plus âgés et en pire condition que soi. La grosse équipe médicale qui s’est penché sur mon cas n’a pas pu trouver l’origine de ce virus, qui a nécessité 3 semaines de congé forcé à la maison… tout comme l’an dernier. J’habite près de l’hôpital depuis 11 ans, pour moi, c’est le temps que je déménage : les bobos me courrent après!

Les bons mots, les ordonnances de repos, les fleurs livrées à l’hôpital par un étudiant ambassadeur (et ancien blogueur!) et les visites m’ont fait terriblement chaud au coeur… qui en avait bien besoin :) Donc, (en plus de ma famille proche et mon chum) un merci spécial aux deux Carolines, à Patricia, François, Marilou, Hugo, Valérie, Ginette et les autres… Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre, mais les changements (dans ma vie) et les activités (au travail) n’ont pas cessé pour autant. On a poursuivi entre autres avec la Collation des Grades (qui a eu lieu de 30 avril dernier et lors de laquelle certains étudiants que je connais depuis leur arrivée à l’UQAC ont obtenu leur diplôme! http://www.uqac.ca/collationdesgrades/), la Journée d’accueil et d’inscription des nouveaux admis (vendredi le 20 mai dernier), la 2e édition du Festival des Fous de la Science (du 27 au 29 mai http://www.fousdelascience.com/), le Festival Eurêka, etc…

Donc, un congé maladie en fin mars, un déménagement prévu à la mi-juin dans une petite maison, l’achat d’une nouvelle voiture depuis lundi dernier (moi qui était à pied depuis 11 ans!)… Qu’est-ce qu’on pourrait rajouter? Un changement de poste, tant qu’à faire? :) Hé oui… Je vais effectuer du 8 août 2011 au 12 février 2012 un remplacement comme responsable de la Vie étudiante de l’UQAC, où j’ai travaillé en 2005. Je retourne à l’endroit où j’ai débuté aux SAE! Ce qui veut dire, pas de tournée pour moi l’automne prochain! Je reste sur le campus, à travailler près de mon équipe, avec les étudiants, dans un milieu toujours aussi vivant. Comme je me sens à l’idée de ne pas revoir les tourneux et tourneuses à la mi-septembre? J’avoue que je fais un peu de déni :) Je suis heureuse de ma décision, de cette autre nouveauté, mais je sais que j’aurai le coeur gros de changer de bureau… et de ne pas repartir pour un tour de la Gaspésie en septembre pour aller retrouver en tournée des gens que j’aime et qui sont devenus de vrais amis. En attendant, on se verra au congrès de l’AQISEP, qui aura lieu en juin à Chicoutimi!

Je vous laisse, sans suggestion musicale mais plutôt une pensée toute trouvée… « Il n’existe rien de constant si n’est le changement. » – Bouddha

Justine

Publié dans Information universitaire | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

En attendant le 1er mars

« Qu’est-ce que tu fais, quand t’es pas en tournée, Justine? »

Combien de fois est-ce que je me suis fait poser cette question, en 5 ans comme agente de recrutement? Oh, si c’est pas 100 fois, c’est comme rien. J’ai envie de répondre à toutes les fois: « ben, quand je suis pas en tournée, je fais rien, voyons…! 😉 » Mais non, vous vous doutez bien que c’est pas le cas.

Tournée admission 2011 - Cégep de Jonquière

Tout comme la Tournée universitaire, il y a des activités qui reviennent d’une année à l’autre. Il y a des incontournables, comme la Tournée admission, alors que des représentants du Bureau du registraire, du Module des sciences de l’éducation et de l’Information universitaire se déplacent dans les quatre collèges de la région du Saguenay–Lac-St-Jean. L’édition 2011 est d’ailleurs à marquer d’une pierre blanche: un nombre record d’étudiants ont été rencontrés cette année. La barre est haute pour l’an prochain! 

Il y a aussi les activités plus ponctuelles, comme les visites personnalisées: en effet, à l’aube du 1er mars, de nombreux finissants de collèges de plusieurs régions du Québec (certains que j’ai d’ailleurs rencontrés en Tournée universitaire!) me contactent afin de venir voir de quoi il en retourne à l’UQAC… Visite du campus, rencontre avec des professeurs, alouette! Souvent accompagnés de leurs parents, nos jeunes visiteurs repartent immanquablement mieux confiants dans leur choix.

Il y a aussi les visites scolaires. Les groupes, petits et grands, se succèdent. Du primaire (comme ça été le cas le 23 février, avec une visite de deux classes de 4eannée de l’École Sainte-Lucie de Jonquière), au collégial (avec un groupe de finissants en arts et lettres du Cégep de Chicoutimi, le 14 février). Le prochain gros projet? Près de 200 élèves de la Polyalente des Quatre-Vents reviendra nous visiter le 28 mars prochain, pour une quatrième année de suite!

Et à part les visites? Il y a des salons (comme l’Emploithon Bell, qui a eu lieu à l’hôtel le Montagnais le 18 février – ouf, on peut m’apercevoir dans la pub télé qu’ils ont faite suite à cet événement!), les réunions à prévoir pour la prochaine Tournée universitaire, les « Jeudis clavardage », les blogues à poursuivre, les vacances à envisager… (pour moi, ce sera en avril! :))

Au fait, c’est quand le 1er mars? Ah oui, c’est demain.

À bientôt

Justine

Publié dans Information universitaire | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

La vie est une roue qui tourne :)

En tant qu’historienne, j’ai toujours eu un regard attendrissant ou nostalgique sur le passé. Soit pour avoir été témoin de quelque chose de grand, soit pour y avoir participé en tant que spectactrice, soit par curiosité… soit tout simplement pour me dire que c’est vrai « pour savoir où on s’en va, faut savoir d’où on vient ». Je pense donc (et ce, sans aucune objectivité! :)) que l’histoire a sa raison d’être pour une agente de recrutement. Parce que nos rôles évoluent, parce que les idées se multiplient, parce qu’il faut aussi se tourner vers l’exact opposé du Passé (soit l’informatique et les nouvelles technologies!). On se dit aussi parfois qu’il est possible que des projets entrepris en équipe finissent par marquer le quotidien du Secteur… Comme organiser une gigantesque visite scolaire, aider a l’élaboration d’outils Web, avoir effectué une ultime tournée universitaire sans GPS (j’en veux un pour la tournée 2011-2012! Je pars à Québec lundi prochain pour une ultime semaine… vais-je me perdre? ;)) ou encore constater l’évolution d’un blogue vers un outil riche, qui prend de l’ampleur…

À ce titre, je tiens à remercier tous les étudiants blogueurs de l’UQAC, qui se sont investis (parfois depuis le début du projet!) pour parler avec chaleur de leur vécu et de leurs expériences chez nous! Il y a, parmi ces étudiants passionnés, certains qui débutent leur tout dernier trimestre et qui terminent leur formation en mai prochain… et qui ont décidé de passer le flambeau à d’autres. Il y a aussi les nouveaux blogueurs (certains en provenance de l’étranger), qui ont hâte de vous communiquer leurs impressions sur l’UQAC.

À leur manière, ils ajoutent leur grain de sel à la petite histoire de notre université. Je salue donc la publication du 100e article publié sur le blogue des étudiants de l’UQAC, je souhaite le meilleur des succès à ceux qui nous quittent… tout comme aux nouveaux blogueurs qui se joignent à notre équipe! 

Pour suivre le fil des publications: http://blog.uqac.ca/

Justine

Publié dans Divers | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Parce que toute bonne chose a une fin.

La semaine dernière, j’ai retrouvé mon sac à lunch dans le petit frigo des Services aux étudiants. Il était là, tout seul (mais pas « vivant », contrairement à ce qu’on pu soupçonner certaines personnes ;)), avec dedans des ustensiles, des « Tupperwares », alouette. Le matin-même, je confiais à mon chum que je ne trouvais plus mon sac à lunch et ce, depuis 3 mois. Puisque ça faisait tout ce temps que je ne m’étais pas préparé de repas à partager en bonne compagnie sur l’heure du midi à l’UQAC, c’était bien compréhensible.

Car c’est le retour à la vie normale depuis 2 semaines… La tournée a pris fin, une fois de plus. La fin des restos. La fin des hôtels. Le deuil des amis de tournée. Du rythme « sur la route » qui, même s’il est parfois difficile, fait partie de ma vie tout l’automne depuis 5 ans. Et pour m’en détacher complètement, il me faut toujours un peu de temps. Défaire la valise rouge (je suis une Lévesque, après tout! :) Les plus vieux comprendront, mais pour ceux qui sont un peu plus jeunes, recherchez sur Google « valise », « rouge », « Lévesque ». Vous aurez droit à un fait divers qui a marqué l’histoire du Québec dans les années 80… mais qui n’a aucun lien avec moi!). Aussi, il faut se faire une épicerie, une vraie. Arrêter de vivre à moitié à Chicoutimi et à moitié ailleurs au Québec. Recommencer à voir mes amis… et mon amoureux!

Cependant cette année, la tournée a pris fin plus brusquement qu’à l’habitude. Il y a eu un décès dans ma parenté, ce qui a fait en sorte que j’ai dû annuler ma dernière semaine de déplacement dans la région de Montréal. L’expression « deuil de la tournée » est sans doute drôlement choisie… mais c’est comme ça que j’ai toujours qualifié cette sensation de nostalgie floue, qui m’envahit à chaque mois de décembre depuis que je travaille comme agente de recrutement à l’UQAC. Cette fois-ci, je l’ai ressentie de plein fouet.

Le retour au bureau se fait tout naturellement. La UQAC-mobile a été rendue au locateur (comme dit mon chum, je suis « comme Cendrillon qui a perdu son carosse » :)), la valise de travail (la noire, celle-là… à ce que je sache, aucune histoire sur Google à ce sujet!) est rangée dans son armoire. On refait des journées de 8h30 à 17h. On s’habitue… parce qu’on retrouve une routine confortable, on reprend le fil des activités du bureau… on parle aussi de vacances et on prévoit des activités pour le temps des réjouissances de fin d’année :)

Parce que les déplacements de la tournée, les hôtels, les restos en rafale, le travail à distance… et même l’année 2010 (!) finira par se terminer. Parce que toute bonne chose a une fin. Et qu’on est aussi bien d’en profiter, de profiter de la présence des gens qu’on aime et des joies que la vie peut nous apporter.

À tous, je vous souhaite une belle période des Fêtes et une bonne et heureuse année 2011, remplie d’amour et de beaux moments partagés avec les gens qui vous sont chers!

Suggestions de musique pour une fin de tournée:

– Un « jam » de guitare :)

– Les disques de Noël de Bing Crosby et de Frank Sinatra

– « Strawberry Swing » (Colplay) et « Strawberry fields forever » (the Beatles – de l’album « Love », tiré du spectacle du Cirque du Soleil)

– « Sur le fil » (extrait de la b.o. « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » – Yann Thiersen)

– « Si Dieu existe » (Claude Dubois… * pour JJ)

Publié dans Tournée universitaire 2010-2011 | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Justine (perdue) sur la route

Malgré le fait que j’en sois à ma 5e tournée universitaire de suite, je peux vous affirmer qu’on ne peut rien prendre pour acquis sur les routes du Québec. Car j’ai averti haut et fort mes collègues de tournée (et j’assume jusqu’au bout): le thème de ce post parle de mes déboires d’orientation… :)

Force m’est d’avouer une chose: je ne suis pas d’une patience exemplaire au volant. Mon père se plait à dire que j’ai hérité de son pire défaut! Blague à part, il est vrai que je tapote souvent le volant de la UQAC-mobile, alors que je poireaute derrière une voiture qui ne roule pas vite ou encore lorsque je suis (comme le reste de la population du Québec) à la merci des travaux routiers et des ralentissements qui en découlent. Le klaxon pour moi est inexistant: je me contente, dans le pire des cas, de soupirs discrets et de murmures en regardant le ciel. Je tiens d’ailleurs à vous prévenir: je suis une très bonne conductrice, qui jamais ne met sa vie (ou celle des autres) en danger. Attentive, prudente, avec de bons réflexes. Quand même pas mal, moi qui n’ai plus de voiture personnelle depuis 10 ans… mais qui roule en trois mois ce que je pourrais rouler normalement en une année! Car déjà, le compteur de la UQAC-mobile a dépassé les 10 000 km :) La tourneuse que je suis (est-ce que c’est un côté « gars » qui ressortirait plus? Non. Quand je suis perdue, je demande mon chemin ;)) n’a pas de GPS, contrairement à beaucoup de tourneux, qui ne pourraient se passer de ce petit bidule. Je fais partie de la vieille génération, qui « se fait des Google Map » de l’hôtel au collège, d’un collège à un autre hôtel. Je dis à tout le monde que j’ai peur de devenir moins débrouillarde, avec un GPS. Mal m’en prend parfois…

Comme la semaine dernière, dans la région de la Mauricie. Comme de fait, j’écoute des cd de contes de Fred Pellerin quand je suis dans son coin. Quand je roule sur l’autoroute, s’entend. Car il faut rester attentif… Voilà donc que le soir de mon arrivée à Trois-Rivières, je constate que je me suis « trompée » d’hôtel dans ma réservation (mais, heureusement pour moi, mon erreur a été bénéfique, car l’hôtel s’est avéré être beaucoup plus confortable que celui où j’avais dormi l’an passé). Le soir avant le dodo, je m’assure d’écrire religieusement l’itinéraire pour me rendre au Cégep de Trois-Rivières. « Huit minutes », que me dit Google. Et puis, j’y suis tout de même déjà allé 4 fois…

Mais voilà (suspense!) que le lendemain matin, j’ouvre les rideaux sur une ville engloutie par un brouillard à couper au couteau. Un vrai de vrai. Pas de problème, on va s’en sortir…

Je sors avec la UQAC-mobile du stationnement sous-terrain et je me mets à suivre les affiches bleues indiquant les directions pour accéder au Cégep. Au yable le Google Map! Devinez la suite? La brume étant ce qu’elle est (impénétrable), j’ai fini par manquer une ou deux pancartes… et par me perdre complètement. Tellement perdue, d’ailleurs, que j’ai demandé mon chemin à 2 personnes et que j’ai fini par appeler une amie de l’UQTR pour qu’elle me sauve. Le trajet total a duré 45 minutes, toujours dans la même brume ci haut mentionnée. Et oui, je suis arrivée en retard au Cégep, une première pour moi, en 5 tournées. Le retour à l’hôtel par contre, s’est bien déroulé (et est donc moins intéressant :)) Mais bon, ça vaut pas la fois où, il y a de cela 3 ans, en voulant me rendre au Collège Laflèche (situé à Trois-Rivières également), je suis entrée sur la piste de course du Grand Prix de Trois-Rivières avec la UQAC-mobile… Comme je dis souvent à mon copain: « je suis tellement diverstissante, hein? » :)

Je vous fais grâce des mes autres errements dans les multiples villes du Québec que je visite… j’ai quand même un p’tit peu d’orgueil.

La morale de cette histoire? Fiez-vous à tout: votre mémoire, vos cartes, les gens qui vous donnent un autre chemin ou encore un quelconque itinéraire écrit au verso d’une serviette de papier… Vous mélangez, vous pesez le pour et le contre… et vous tenter de vous retrouver :)

Suggestions de lecture sur la route quand on est fatigué d’avaler des kilomètres, qu’on se perd-et-qu’on-se-retrouve et qu’on se sent un peu nostalgique de son coin de pays:

– Les 4 livres-cd de Fred Pellerin (« Dans mon village, il y a belle Lurette », « Il faut prendre le taureau par les contes », « Comme une odeur de muscles » et « L’arracheuse de temps »)

– « God moving over the face of water » (Moby)

– « The Sad Song » (Fredo Viola)

– « Home » (Depeche Mode)

– « Hard Sun » (Eddie Vedder)

Publié dans Tournée universitaire 2010-2011 | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le Québec vu du ciel

L'équipe du vol nolisé 2010Mon titre d’article était déjà choisi (merci Yann Arthus-Bertrand pour l’idée), que je n’avais pas encore terminé ma semaine de vol nolisé… Le défi reste là par contre: comment relater en un texte court les innombrables péripéties du vol de cette année?

L’an dernier, dans le texte « La Côte-Nord dans la brume« , je vous avais parlé de mon périple en voiture jusqu’à Sept-Îles où, bon an mal an, on se rend pour la tournée universitaire. Mais voilà que cette année, l’UQAC participait au vol nolisé (comme ça arrive aux deux ans) : un sorte de semaine complètement folle, où on visite 8 collèges en 5 jours (parfois deux par jour), en se déplaçant dans un petit avion 10 places. Au programme: les Iles-de-la-Madeleine, Sept-Îles, Baie-Comeau, Rouyn, Amos, Val-d’Or et Mont-Laurier. Le tout avec 2 pilotes qui nous faisaient sentir pas mal VIP. Oui, oui, comme des stars de cinéma, rien de moins :) Quoi qu’on se sent plus ou moins star quand on tombe sur des poches d’air entre les Îles-de-la-Madeleine et Sept-Îles ou quand on doit faire un vol d’avion entre Rouyn et Amos et Val-d’Or dans la même journée (et visiter les collèges de Rouyn et d’Amos… en avion, toujours dans la même journée :) Le vol nolisé, ça reste fatiguant, mais cette année, je sais pas pourquoi, il y avait quelque chose de différent… :)

Premièrement, c’est qu’on était 8 filles de 8 universités différentes. Certaines en étaient à leur premier vol nolisé, d’autres étaient de vieilles « routières » (juste moi, c’était mon 3e). En cours de semaine, des représentants d’autre universités se sont joint à nous pour certains collèges et à la toute fin de la semaine, nous avons accueilli une 9e collègue, le temps de 2 vols. Qui a déjà dit que c’était difficile de voyager avec des filles? Je vous le dis, jamais je n’ai vu une telle cohésion entre les membres d’une équipe féminine (dont certaines ne se connaissaient pas du tout!)… vouées, tout de même, à se côtoyer pratiquement 18 heures sur 24, pendant une semaine! Moi, je serai prête à repartir avec elles, fous rire et petits bonheurs inclus!

L’autre particularité du vol 2010… c’est qu’il débutait le lendemain de mon anniversaire. Donc, le samedi, jour de mes 34 ans (hé oui), j’ai dû monter à Montréal, afin d’arriver tôt le dimanche matin à Dorval et embarquer dans ce qui allait être notre moyen de transport ailé pour la semaine (et immatriculé C-FOGY). Très à propos :)

J’ai laissé mon coeur un peu triste à la maison… sans me douter par contre qu’à tous les jours de la semaine, ma fête allait être soulignée d’une manière ou d’une autre, par des filles au coeur grand comme le ciel :) Des banderoles de « Bonne fête » dans l’avion, petits chapeaux pointus colorés, chants de « Bonne fête » à tout moment pendant ces 6 jours (et même accompagnés par une accordéoniste, dans un café des Îles-de-la-Madeleine!)… et le clou de la semaine: en revenant dans ma chambre à Val-d’Or, j’ai découvert ma chambre remplie de ballounes et de guirlandes. Toute un complot de la part des filles. Ça en fait de l’amour offert, en une semaine! Je n’avais jamais vécu ça de ma vie!

Les pilotes n’ont pas été en reste: nous chantions de bon coeur aux décollages et aux atterrissages (même les tours de contrôle pouvaient parfois nous entendre… et applaudissaient nos performances, même un peu « fausses » :), nous leur avons joué quelques tours… et sans doute qu’on leur a fait vivre une semaine dont ils vont se rappeller longtemps.

Le seul bémol à ma semaine, où on a rencontré tout plein d’étudiants, été accueillis comme des reines et visité le Québec d’un bout à l’autre? En arrivant le vendredi soir à l’aéroport, j’ai constaté que ma UQAC-mobile avait une crevaison :( J’apprendrai le soir même qu’il y avait une pièce de métal enfoncée dans un de mes pneus neufs. Le chum d’une collègue a pris la situation bien en main, j’ai pu profiter d’une soirée tranquille avec mon frère et ma soeur dans la métropôle, mais j’ai quand même dû reporter de quelques heures mon retour pour Chicoutimi le lendemain matin.

Quelle semaine mouvementée!

Un dernier mot sur mon équipe (les filles se reconnaitront): les 2 Isabelle, July et Sarah (les nouvelles), Jacinthe, Audrey, Lisa… et Anne-Marie en toute fin de parcours. Je vous remercie pour cette semaine magnifique, les filles. Je n’ai jamais autant ri… et été autant fêtée de toute ma vie. « C’est trop d’amour », alors faut en redistribuer!

Pour poursuivre avec ma petite tradition, voici quelques suggestions musicales pour un vol nolisé à 8 filles:

– « Poussé par le vent » (Éric Lapointe) et toutes ses variantes :)

– « I feel loved » (Donna Summer), avec un medley des années 70

– « Minuit Chrétiens » (chant populaire): un classique depuis le vol nolisé 2006 (où il y avait des hommes avec de bonnes voix)

– Toute une série de chansons à répondre, nourries par votre imagination

D’autres nouvelles bientôt!

Justine, toujours sur la route!

Publié dans Tournée universitaire 2010-2011 | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire